Inde : 1 mois pour découvrir le nord du pays

L’Inde est un pays énorme, vraiment. D’ailleurs on pourrait presque l’appeler “continent“.

L’Inde c’est presque 6 fois la France, en terme de superficie. Et ils sont 22 fois plus nombreux que nous. C’est même plus grand que L’Europe ! Bref, il faudrait plusieurs mois voire des années pour réussir à parcourir toute l’Inde !

Il nous a donc fallut faire des choix dans notre itinéraire et dans notre organisation. Faire des sacrifices, tout en explorant un maximum de cette région du monde. C’était notre challenge !

1 mois c’est la durée maximale du visa touriste. Nous étions donc limités en terme de timing. Le projet étant de rejoindre le Népal par voie terrestre ensuite, il nous fallait rester dans le nord du pays. Le hasard (ou pas) faisant bien les choses, nous voulions surtout découvrir le Rajasthan, réputé dans le monde entier pour ses couleurs et son effervescence culturelle.

On vous raconte tout de la première destination du tour du monde, car elle a bien marqué nos esprits.

Vous trouverez également des tips, notre itinéraire détaillé, le budget attribué à ce pays et surtout plein de liens vers nos autres articles pour en découvrir davantage.

Bonne lecture !

L’Inde ou le choc des cultures

La différence culturelle en Inde

Petit interlude (ouais je sais ça ne se dit pas à l’écrit, mais c’est joli).

On nous avait mis en garde quant au choc des cultures. L’Inde était le premier pays de notre tour du monde.

Notre chance était d’être ultra motivés, enthousiastes pour tout, avides de découvertes. Et du coup hyper souple car complètement novices. On se délectait de tout, même du miteux de chez miteux. Et c’est beau, cette insouciance du voyageur nouveau né.

Notre malchance: bah on était vulnérables pour les arnaques ahah. Et notre système immunitaire était vulnérable aussi, c’est sûrement pour ça qu’Antho a chopé une intoxication alimentaire de l’espace. Mais je vous rassure, après plusieurs mois en Asie nos intestins ont fini pare-balles.

Bref, avec du recul, ce qu’on nous avait dit était complètement vrai: nos sens sont vite saturés, et ce dès que nous arrivons. Les odeurs, le bruit, les couleurs. Il y en a dans tous les sens, à tel point que nous ne savions pas toujours où donner de la tête.

C’est ce que nous avons adoré dans ce pays fascinant mais c’est aussi ce que nous avons parfois détesté. Lorsque, fatigués, nous devions passer dans des ruelles harchi crado, aux odeurs nauséabondes. Que les marchands / tuktuks nous assaillaient de sollicitations en tout genre. Que les locaux nous demandaient des photos par 50. Qu’on essayait de nous soutirer des sous,…

Bref, c’est riche, magnifiquement riche, mais parfois crevant. Je le répète plus loin mais vraiment, l’Inde c’est pas des vacances. C’est une aventure, une expérience sensorielle et spirituelle, mais on ne vient pour se reposer.

Comment circuler en Inde ?

Le train

Plus rapide, plus confortable et mieux indiqué.

Bon par contre c’est pas un mythe, ils sont souvent blindés. Il s’agit du moyen de transport le plus utilisé, il faut donc booker ses tickets en avance.

Il existe maintenant des applications pour réserver ses billets de transport. IxiGO permet de booker, consulter les horaires acheter et modifier les billets de train. Pas besoin de les imprimer ce sont des E-tickets.

Sinon il y toujours le site officiel IRCTC (la SNCF indienne) mais il faut avoir un numéro de téléphone indien pour s’inscrire sur le site.

Sinon, prendre le train ce n’est pas si galère que ça. C’est propre et très bien indiqué. Vous trouverez toujours une bonne âme pour vous aider (les messieurs en rouge bossent dans les gares et sont là pour vous aider. Sinon il y a les officiers à l’entrée des stations).

En cas de trajet de nuit ou d’arrivée à l’aube, vous pouvez toujours trouver de quoi manger ou prendre à emporter et c’est pas cher. Méfiez vous quand même de la street food (surtout votre estomac n’est pas encore adapté), prenez plutôt des trucs industriels.

Comment lire son billet de train ?

Déjà, choisissez la bonne classe. Le meilleur rapport qualité-prix (et le plus sécure) reste la classe 2AC).

Les différentes classes dans les trains en Inde:

  • 2AC” c ‘est donc le mieux: vous avez deux couchettes superposées et de la clim
  • 3AC” là il y a plus de couchettes superposées donc moins de place mais toujours la clim contrairement à la
  • “classe sleeper” qui là, propose le même nombre de couchettes mais de piètre qualité (paye ta planche en bois) et sans clim. Autrement dis tu fais de belles économies mais au détriment de ton c*l.
  • CHAIR CAR CC” places assises avec clim
  • SS” place assise sans clim
Billet de train Inde

Les tuktuks

Le “tuktuks” ou “rikshaw”; on en trouve à tous les coins de rue. T’as même pas besoin de les trouver, c’est eux qui te trouvent.

Quand t’arrives à la gare ils te sautent dessus à peine la porte passée. Parfois cela mettait nos nerfs à rude épreuve…mais c’est pratique.

N’hésite pas à négocier; ils enflent à mort leurs prix quand ils voient des touristes. Les locaux payaient 4 fois moins cher que nous, ils nous le disaient eux mêmes.

Autrement il y a des applis pour ne as avoir à négocier et pour trouver des prix souvent plus avantageux: Olacabs est la plus utilisée, tu peux choisir voiture moto ou tuktuk. Sinon il y a Uber.

Le bus

Plus long et moins confortable mais beaucoup moins cher.

La ville de New Delhi est plutôt bien desservie en bus publics et ils sont gratuits pour les femmes.

Red bus est une application qui permet de booker ses tickets.

Louer un scooter

Tu peux en louer pour environ 6 € par jour. C’est ce que nous avons fait à Rishikesh 🙂 Mais attention à la circulation (et à la conduite indienne, ahah). Mieux vaut être à l’aise…

N’oubliez pas que, comme souvent en Asie, si vous louez des scooter de plus de 100 cm3, il est normalement obligatoire d’avoir le permis moto pour louer un scooter (même si les loueurs ne vous en demanderont jamais). C’est surtout pour l’assurance, car elle ne vous couvrira pas en cas d’accident si vous n’avez pas le droit d’en conduire une. La police pourra également vous verbaliser si vous n’êtes pas en règle.

Comment payer ?

Certains hôtels / resto disposent du TPE pour payer en carte bancaire, surtout dans les lieux un peu plus sophistiqués et/ou touristiques. Il faut quand même insister, ils disent payer une commission. Dans ce cas soit il sont réticents et tu lâches l’affaire, soit ils te demandent de payer un petit supplément.

Globalement, il vaut mieux avoir du cash sur soi et de la petite monnaie pour les tuktuks / marchés qui ont parfois du mal à avoir la différence.

On trouve des ATM (distributeurs de billets) un peu partout mais en fonction des coins ils sont soit non alimentés, soit défectueux. Prévoir le coup…

Encore une fois, la négo c’est la base en Inde. N’aies pas honte !

Comment se loger ?

Comme souvent en Asie nous réservions nos hôtels directement sur Booking. Cela nous permettait de comparer les prix, les avis et de choisir le meilleur rapport qualité prix en fonction de la situation géographique dans la ville.

On optait pour des hébergements proches des gares en cas d’arrivée tardive. Sinon on optait pour un hôtel dans le centre, proche des points d’intérêts. On trouve facilement des hôtels pas cher mais attention au confort, les plus petits budgets en Inde ca peut vite devenir sale (cheveux dans le lit, tâches douteuses sur les serviettes, salle de bain non nettoyée, etc.)

On avait quasi toujours (aller 90 pourcent du temps) le petit dej inclus dans nos nuits d’hôtel.

Comment choisir son itinéraire en Inde ?

Les questions à se poser

Pas facile de répondre à cette question. Tout dépend de ce que vous voulez voir et du temps que vous avez à consacrer à votre séjour en Inde. Certaines personnes voyagent en Inde dans une démarche spirituelle, recherchant un ashram dans lequel faire une retraite et méditer. D’autres viennent pour la beauté des monuments notamment le fameux Taj Mahal. D’autres encore pour découvrir de nouvelles cultures. En fait, chacun vient chercher quelque chose de précis en Inde. Ce n’est pas une destination de vacances.

Pour trouver votre itinéraire répondez à ces 3 questions:

  • Pourquoi venez vous en Inde ?
  • Combien de temps souhaitez vous séjourner en Inde ?
  • Combien de temps prennent les trajets entre les points d’intérêt que je souhaite découvrir ?

En fonction des réponses vous pourrez définir un itinéraire plus ou un précis mais surtout réalisable et qui tiendra compte de vos envies.

Si tu as lu notre article “arnaques en Inde” tu sais que notre itinéraire nous a été un petit peu…imposé. Mais il correspondait quand même à ce que nous avions ciblé à l’origine: découvrir le Rajasthan.

Pourquoi cibler le Rajasthan ?

Nous n’avions qu’un mois en Inde et nous avions connaissance des distances énormes, on savait d’emblée que nous devrions nous limiter. Nous voulions en prendre plein les yeux, découvrir la culture indienne, l‘Histoire et les monuments magnifiquement ornés. S’inspirer de leur spiritualité et en apprendre davantage sur la religion hindoue. Enfin, nous voulions voir le Taj Mahal (notre 1ere merveille du monde).

Le Rajasthan rassemblait un paquet de ces critères et quitte à être dans le nord nous avons poussé au delà du Rajasthan pour aller voir Rishikesh, grand berceau du yoga et de la méditation. Mais aussi Agra pour le Taj Mahal et Varanasi pour son rapport à la mort (et à la vie).

En plus, nous voulions rejoindre le Népal par voie terrestre ensuite, donc notre parcours était tout tracé.

Notre itinéraire d’un mois en Inde

Voici la répartition des jours durant notre séjour en Inde, par ville et très brièvement ce qu’on en a pensé (ce n’est que notre humble avis). Pour plus de détail, retrouver les activités à ne pas manquer et nos meilleures adresses, je te laisse cliquer sur chaque destination 🙂

  • Arrivée à New Delhi : On est tombé dans un gigantesque scam à la sortie du métro. On a du quitté la ville et revenir 2 semaines plus tard. On vous raconte ca dans notre article “Les arnaques en Inde“.
  • Jaipur en 3 jours : La ville rose, très beaux bâtiments et beaucoup d’histoire dans cette ville. On a beaucoup aimé !
  • Jodhpur en 2 jours : La ville bleue, idem que pour Jaipur, on recommande !
  • Pushkar en 2 jours : Petite ville très spirituelle, on a vraiment adoré l’atmosphère. Il n’y a pas 1000 choses à faire mais quelques lieux très jolis comme son lac au milieu de la ville, ses temples mais aussi ses points de vues. On recommande !
  • Bundi en 3 jours : Une petite ville également avec un joli fort. On a vite fait le tour cependant. Heureusement le manager de notre hôtel était très sympa et nous a fait visiter les alentours sur son scoot et nous a même invité chez lui, ça a rendu cette expérience inoubliable !
  • Udaipur en 2 jours : La ville des lacs. Une jolie ville mais on n’a moins accroché qu’avec Jaipur et Jodhpur.
  • Agra en 2 jours : Le fameux Taj Mahal ! Rien que pour cela on ne peut que vous recommander d’y aller. Ce monument est incroyable, le plus beau qu’on ait vu en Asie. Le fort est également sublime !
  • Amritsar en 2 jours : La ville au temple d’or. Effectivement le temple d’or sur l’eau est magnifique mais hormis ce lieu nous n’avons pas été conquis plus que ca par la ville. Si c’était à refaire nous passerions notre tour.
  • Rishikesh en 3 jours : La ville du Yoga, des Ashram et de la spiritualité. Une ville très jolie au milieu des montagnes et bien plus calme toutes celles que l’on a pu faire. Cet endroit est aussi connu pour le Gange et les cérémonies qui s’y déroule. On a beaucoup aimé !
  • New Delhi en 2 jours : Enormément de monde, beaucoup d’arnaques, nous n’avons pas accroché plus que ça avec les différents lieux que nous avons visité. On ne conseille pas forcément.
  • Varanasi en 4 jours : Une ville sacrée où se déroule des rituels funéraires. C’est surement l’endroit où l’on a ressenti le plus gros choc culturel. Des corps brulés et déposés dans le Gange à la vue de tous. Nous sommes venus en Inde en partie pour y découvrir sa culture et c’est surement là-bas qu’on y apprend le plus. Ça a été un moment très fort et riche en émotion. On ne peut que vous recommander cet endroit si vous souhaitez en apprendre plus sur la religion hindoue.
  • Passage de la frontière terrestre Inde – Népal : Notre récit et toutes les infos pratiques.

Que mettre dans sa valise pour un voyage en Inde ?

Dans ma valise pour un séjour en Inde il y a :

Côté fringues

Pas de surprise, il fait super chaud !

  • Des vêtements légers donc, et qui sèchent vite. L’air peut s’avérer chargé en humidité, le linge a donc un peu de mal à sécher et on transpire rapidement.
  • Prévoir de quoi se protéger du soleil: crème, couvre chef (oui, je sais, je suis la seule à employer ce terme là en 2023)
  • Un k-way peut s’avérer pratique mais on peut trouver des capes de pluies pour 3 fois rien en Inde.
  • Pas besoin de bikini pour se baigner ici, un t-shirt et un short feront l’affaire. En tous cas, dans les espaces de baignade publics (dans les hôtels c’est différents, pour le coup tu peux prendre ton maillot). C’est ainsi que se baignent les locaux et à vrai dire, pour l’avoir tenté, on se sent très mal à l’aise en maillot de bain. Vaut mieux suivre le mood et faire comme tout le monde, histoire de s’intégrer.
  • Pour les shorts et autres tenues courtes, attendez vous aux regards insistants…
    Dans les lieux de culte il faut avoir une tenue adaptée (se couvrir les genoux et les épaules, parfois même la tête par exemple dans les temples Sikh mais dans ce cas là ils fournissent un morceau de tissu, pas de panique).
    Dans les rues il vaut mieux appliquer les mêmes consignes finalement, histoire de ne pas se faire remarquer. Les femmes ne dévoilent pas leurs jambes en Inde, celle qui le tente attirera tous les regards c’est certain.

Côté accessoires

  • Surtout pas de drone ! c’est interdit en Inde, et ils ne rigolent pas. Petit aparté, même tiktok est interdit ici.
  • Une gourde, filtrante dans l’idéal. Il y a beaucoup de points d’eau, partout. Elle serait filtrée mais personnellement nous avons préféré utiliser notre gourde filtrante (mieux vaut 2 fois qu’une !).
    Parfois cette eau était même réfrigérée. Un grand luxe et surtout une grande surprise, nous n’avons d’ailleurs jamais revu ça en Asie ensuite. On trouve ces points d’eau ou il est écrit “driking water” autour des temples. Autrement, dans les plus petits villages on trouve des puits à pompe destinés à laver le linge (là pas le choix tu filtres, tu mets une pastille micropur,… bref tu ne la bois surtout pas directement au puit). Dernière solution beaucoup moins écologique mais on trouve des bouteilles d’eau pour 20-30 roupies indiennes. Pas besoin d’apporter un adaptateur pour les prises !
  • Tu n’as pas besoin de prendre d’adaptateur universel pour les prises électriques. Nos chargeurs s’appliquent tout à fait aux leurs.

Nous espérons que cet article vous a plu et qu’il a su satisfaire votre Kuriosité en vous apportant les informations que vous recherchiez. N’hésitez pas à rejoindre notre aventure sur Instagram et on vous dit à très bientôt, sur ce blog ou ailleurs dans le monde 🌏 Qui sait ?

LESTREKURIEUX

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *