Sulawesi: que faire en 18 jours ?

Dernière étape de notre séjour de deux mois en Indonésie ! Nous sommes ravis de vous raconter notre aventure à Sulawesi.

Cette île encore peu touristique rassemble tant de possibilitésTO d’activités et de paysages diversifiés. Nous avions carrément le sentiment d’avoir changé de pays !

Notre voyage à Sulawesi a duré 18 jours en tout et pour tout. Nous n’avions malheureusement pas le temps pour y rester davantage, notre visa ayant une date limite (et nous avions déjà fait une extension pour le deuxième mois…). 18 jours, cela passe extrêmement vite. Bien que ce soit déjà assez conséquent, lorsqu’on compare aux congés que nous pouvons obtenir en France, 18 jours ne sont pas suffisants pour visiter toute l’île !

Nous avions choisi le nord de Sulawesi pour ces quasi trois semaines et le programme était bien chargé. Les distances entre les différents sites d’intérêt ne sont pas à négliger. Je dirais même que c’est un point à étudier avant votre arrivée.

Vous trouverez dans cet article tout ce que vous devez savoir pour préparer votre voyage. Comment circuler, où dormir, quel budget prévoir pour les transports et les activités,… Petit bonus, je vous glisse dans cet article, et dans le complément sur les villages torajas, un grand nombre de contacts utiles.

Bonne lecture !

Comment se rendre à Sulawesi depuis Bali ?

Depuis Denpasar nous avons pris un vol direct pour Manado, au nord de Sulawesi.

✈️ Vol de Denpasar à Manado
💶 Prix: 135 €
⏲️ Durée: 3h30 (avec un transit à Makassar)
Compagnie Lion Air, 1 seul bagage en soute + 2 bagages cabines de 7kg max.

Il y a plusieurs aéroports à Sulawesi. On vous conseille d’anticiper un peu ce que vous voulez faire sur cette île, en fonction de la durée de votre séjour. Circuler à Sulawesi prend beaucoup de temps, il est donc judicieux d’atterrir à proximité de ce que vous souhaitez visiter. Aussi, si vous prévoyez de beaucoup bouger, ne prenez pas un vol aller-retour. Optez plutôt pour des billets séparés, de cette façon vous pourrez repartir d’un autre aéroport que celui où vous êtes arrivés.

Comment circuler à Sulawesi ?

Il est tout à fait possible de circuler en bus (ou en bateau public entre les îles). Toutefois, les horaires et les lieux de rendez-vous ne sont pas toujours clairs. Aussi, les transports sont parfois limités et ne collent pas toujours avec le programme qu’on se fixe. C’est pourquoi l’un des moyens les plus utilisés, bien que moins économique, est la voiture privée partagée.

En gros, du Blablacar. Ce sont des “taxis” indépendants, un peu officieux. Ça marche surtout au bouche à oreille, tout le monde connaît quelqu’un qui fait ça. C’est super facile de choper des contacts mais au cas où je vais t’en mettre un paquet dans cet article.

Si tu trouves d’autres touristes (ou si le conducteur a déjà d’autres contacts) il est possible de faire du covoiturage. On parle alors de voiture partagée. Et c’est vraiment pratique !

Après si tu as le temps, il est toujours possible de te rendre à la gare et d’aviser sur place. C’est plus Roots mais carrément moins cher !

Note: Grab fonctionne bien dans les villes.

Trouver un hébergement à Sulawesi

Ça marche énormément au bouche à oreille à Sulawesi. Les locaux sont hyper avenants, ils viendront volontiers vous filer un coup de main en vous proposant des contacts pour les transports, les hébergements ou les activités.

Au final, on se retrouvait toujours à plusieurs touristes dans les mêmes Homestay. On a croisé beaucoup de français ! Idéal pour échanger des bons plans, des contacts ou juste rencontrer du monde. C’est aussi LE moment d’organiser vos trajets puisque potentiellement vos voisins de chambres pourraient partager une voiture ou un bateau privés ce qui vous permettrez de diviser les frais. Bénef !

On allait tous dans un sens ou dans un autre mais globalement, tout le monde fait le même circuit. Vous ne serez jamais seul ✌️

Plonger à Bunaken, Sulawesi

Dès le lendemain de notre arrivée à Manado, nous nous sommes rendus au port Dermaga Wisata Kalimas afin de prendre un bateau public en direction de Bunaken, une île au nord de Manado.

Public boat de Manado à Bunaken
💶 Prix: 50k IDR par personne, soit 3 €
⏲️ Durée: 1h
Il n’y en aurait qu’un par jour dans ce sens, vers 14h.

Sur l’île de Bunaken nous avons logé à Blue Shark Divers 📍Un centre de plongée qui fait également homestay, ce qui est courant à Bunaken. Nous avons choisi cet hébergement car c’était le plus intéressant financièrement et nous n’avons pas été déçus. Dion et sa famille sont très gentils et la nourriture y est excellente !

💬 Blue Shark Divers 📍
2 nuits en pension complète + 2 plongées
82 € par personne (si certification de plongée)
113 € par personne pour les baptèmes
☎️ WhatsApp de Dion: +62 813-4033-3470

Que faire à Bunaken ?

Plonger, plonger et plonger 😅

plongée sous-marine à Bunaken, Sulawesi
Tortue repérée !

Les spots de plongée sous-marine, ou même de snorkeling, sont nombreux autour de Bunaken. L’un des spots les plus réputés de l’île est un tombant où il est possible d’admirer de nombreuses tortues, endormies aux creux des coraux. Ces derniers sont nombreux, variés et en bonne santé. En bref magnifiques ! On voit aussi beaucoup de poissons, le tout dans un courant un peu gênant quand on est débutant mais si c’est le prix à payer pour un tel spectacle, c’est ok 🙂

Il y a plusieurs petites îles autour de Bunaken, Il est possible d’y loger, dans une homestay / centre de plongée. Les espèces sous-marines à observer sont différentes d’une île à une autre. L’une d’entre elle est notamment réputée pour sa biodiversité sous-marine macroscopique.

Durant notre séjour chez Dion, nous nous sommes sentis isolés, voire privilégiés car nous ne rencontrions aucun autre touriste. En se promenant près de la nouvelle jetée nous sommes passés devant plusieurs homestay plus touristiques voire animées. Si vous êtes plutôt du genre à vouloir faire des rencontres avec d’autres voyageurs, c’est aussi possible de le faire à Bunaken !

Nous préférions nous perdre dans le village et jouer avec les enfants. Pas farouches pour un sous, ils viennent facilement à la rencontre des voyageurs. Nous gardons d’excellents souvenirs de nos soirées à jouer sur la plage, sans pouvoir échanger le moindre mots mais simplement grâce au langage des yeux.

Les requins baleines de Gorontalo à Sulawesi

Après deux nuits chez Dion nous avons repris la route, direction Gorontalo !

On a commencé par prendre le public boat de Bunaken à Manado, le même que deux jours avant. Dans ce sens, le bateau quitte Bunaken à 9h, tous les jours sauf le dimanche. Le prix était le même qu’à l’aller soit 50k IDR par personne (3 €).

Ensuite, pour rejoindre Gorontalo depuis Manado, plusieurs options s’offrent à vous:
– en bus public. Les départs se font à 6h du matin et vous arriveriez à 20h à Gorontalo. Prix: 7€ par personne.
– en voiture partagée. Prix: 18 € par personne. C’est l’option que nous avons choisie car nous ne voulions pas perdre une journée sur notre programme.

💬 Voici le contact que Dion nous avait donné pour faire ce trajet:
☎️ WhatsApp de David: +62 852-4006-6698
Durée du trajet: 10h

Que faire à Gorontalo ?

Rencontrer les requins baleines. Pour être très honnête, c’est la seule activité à faire dans la ville. Autrement, il n’y a rien d’extraordinaire.

Par malchance, nous sommes tombés sur la période de maintenance du ferry entre Gorontalo et les îles Togian. Il nous a été difficile de quitter Gorontalo et nous avons été contraints de rester 4 jours complets dans cette ville.

Là où nous avons été chanceux, c’est que nous étions dans une super homestay ! La meilleure selon booking.com (et selon nous mais nous ne sommes pas objectifs, ahah !). Harry et Mimin, le couple de propriétaires, nous ont été d’une grande aide dans nos galères et ils offrent la possibilité de faire différentes activités (plongée en apnée, baignade avec les requins baleines, ou invitations à toutes sortes d’évènements).

Qui dit homestay bien notée, dit “prisée”. Tous les touristes de Gorontalo semblaient rassemblés dans un seul et même lieu; chez Harry et Mimin ! Nous étions pas moins de 6 francophones. Idéal pour échanger des plans, des contacts, ou organiser des transports à partager.

Nager avec les requins baleines à Sulawesi

Nager avec des requins baleines à Gorontalo, Sulawesi
Tellement impressionnant !

Deux options s’offraient à nous:
– rejoindre un tour organisé par Harry et Mimin. Départ matinal, accompagné du neveu de Harry bien renseigné au sujet des requins baleines. De ce fait, il est possible d’obtenir un tas d’info, par contre c’est plus cher: comptez 250k IDR par personne, soit environ 16 €.
– y aller par vos propres moyens. Vous commencez à nous connaître, c’est l’option que nous avons choisie.

Nous avons loué un scooter via Harry, il nous a coûté 120k IDR pour 24h, soit environ 7 €.

Dès 7h nous nous sommes présentés au ticket counter de la plage où il est possible de nager avec ces géants (je vous mets la localisation ici).

Nous avions lu qu’il était possible de rejoindre le spot directement à la nage, depuis la plage. Effectivement, c’est très proche du bord (20 mètres) mais il est impossible d’accéder à cette zone sans payer…

Bref, on s’est contenté de prendre notre ticket. Nous avons pays 80k IDR par personne, soit 5 €.

💬 Meilleures homestay à Gorontalo:
Harry and Mimin Homestay 📍11 € la nuit, SDB privative, clim, petit-déj inclus
Sunset Cottages 📍(des mêmes proprios) à 15 € la nuit
Nb: au bout de la rue, à gauche, se trouve un petit “warung” vraiment pas cher où il est possible de manger pour 1 € seulement !

Les requins baleines de Gorontalo sont-ils nourris ?

La réponse est: oui.

Alors pourquoi on l’a fait ? Nous qui avions refusé de participer au “feeding” de masse aux Philippines.

On a lu qu’anciennement une usine déversait des crevettes dans la mer et que c’était pour cette raison que des requins baleines continuaient de venir ici.

Nous avons aussi entendu que, depuis, les locaux avait développé une activité touristique en continuant de nourrir les bêtes, afin de les attirer, permettant aux touristes de vivre une expérience assez unique. N’oublions pas qu’il n’y a rien d’autre d’attractif à Gorontalo et que le développement du tourisme apporterait beaucoup d’argent à cette île en voie de développement.

Les requins baleines seraient nourris, donc, mais de façon raisonnée, c’est-à-dire, en respectant le cycle migratoire des animaux.

Bon, ça c’est la théorie. Et dans la pratique ?

Déroulé de l’activité

Lorsque nous sommes arrivés nous avons tout de suite vu un grand panneau, répertoriant les requins baleines et leur circuit. Effectivement, une grosse association a financé des GPS qui ont été implantés dans les ailerons des animaux marins. De ce fait, il est possible de retracer leurs mouvements et leurs cycles migratoires.

Inutile de questionner les personnes présentes sur place qui ne parlent pas anglais et n’ont aucun accès aux enregistrements. Ils se contentent d’entretenir le lieu, de tenir la caisse et d’accueillir les touristes.

Néanmoins, nous avons pu voir de notre propres yeux un calendrier, tenu quotidiennement, où est noté le nombre de requins baleines observés par jour. 1 par jour entre janvier et février contre 5 en avril. Donc, il y a du mouvement !

Aussi, seuls de jeunes requins baleines ne viennent sur ce spots. Les adultes sont donc ailleurs, sûrement préoccupés par la reproduction ou la chasse.

Le pêcheur qui nous a emmené sur sa barque non motorisée (pas de gros bateaux à moteur ici), n’a distribué que quelques poignets de crevettes. On est donc bien loin des sceaux jetés massivement aux Philippines.

Enfin, l’activité était limitée en terme de durée. Nous ne pouvions rester plus de 45 minutes dans l’eau.

Il n’y avait que 3 barques dans l’eau lorsque nous y étions, et uniquement 2 autres personnes dans l’eau à part nous. La plupart des touristes étaient des indonésiens et ils ne préféraient pas se baigner. Encore une fois, cela marque une grosse différence avec les Philippines où des dizaines, voire des centaines de personnes, pataugent simultanément autour des mammifères.

Au final, pour ou contre ?

Malgré tout, nous ne sommes pas fiers d’avoir profité du feeding des requins baleines pour pouvoir les observer de près. Alors c’était “pas si pire” (une expression qui n’a aucun sens mais que j’aime employer), oui. Mais nous aurions préféré les rencontrer de façon naturelle, par hasard, au cours d’une baignade.

Bien qu’elle nous ait semblée contrôlée, cette activité touristique risque de se développée dans le temps, dans le mauvais sens. L’appât du gain fait toujours des ravages quand il s’agit de tourisme animalier.

Pour ces raisons, je ne peux pas dire “pour”. Mais il serait hypocrite de dire contre. Nous avons réfléchit égoïstement, comme des enfants qui rêvent de faire une chose, même si elle n’est pas correcte sur tous les plans. Parce qu’on ne savait pas si l’opportunité de les rencontrer se représenterait un autre jour dans nos vies.

Découvrir les îles Togian, Sulawesi

Avant de découvrir les Togian il faut déjà les rejoindre… Et ce n’était pas une mince affaire pour nous ! Comme je vous le disait plus haut, nous sommes tombés en plein sur la période de maintenance du ferry liant Gorontalo et les îles Togians.

Comment rejoindre les îles Togian ?

Durant cette période seuls les homestay parvenaient à transmettre les horaires de potentiels bateaux, il y avait un planning différent par semaine, donc tous les hôtels n’avaient pas la même version. Bref, un beau fiasco ! On est arrivé à Gorontalo un lundi, le prochain supposé ferry devait partir le jeudi. On est parvenu à s’occuper jusque là, mais 4 jours à Gorontalo c’est long.

Le fameux jeudi on s’est pointé au port. Port dans lequel personne n’avait d’info quelques jours plus tôt mais puisque les hôtels affirmaient qu’il y avait un ferry nous y sommes allés. Jusque là rien d’alarmant, c’est l’Asie !

Sauf que voilà, le bateau n’est finalement jamais arrivé. C’est avec nos 3 autres camarades d’homestay, qui voulaient eux aussi rejoindre les îles, que nous sommes retournés à la homestay établir un plan.

Nos options:
attendre samedi, où un autre bateau est supposé partir pour les îles
abandonner les Togian car notre timing est serré, voler directement jusqu’à Makassar et passer à la suite du programme (les torajas)
prendre un bateau privé pour rejoindre les îles. Le hic ? Cela coûte entre 300 et 500 euros. Notre chance ? Nous sommes 5 ! Il était donc possible de diviser, encore faut-il que tout le monde soit ok pour mettre une telle somme.

Happy end, s’il vous plaît ?

Harry et Mimin, chez qui nous dormions à Gorontalo, se sont démenés pour nous trouver des contacts, en temps et en heure. Dès le lendemain matin nous avions un capitaine de bateau privé pour nous emmener aux îles Togian. Vous l’aurez compris, nous avons choisi l’option 3.

Le bateau ne pouvait nous récupérer à Gorontalo, nous avons donc dû prendre une voiture privée (partagée) pour rejoindre Marisa, à 4h de Gorontalo.

🚗 Voiture partagée de Gorontalo à Marisa
💶 40 € par personne (nous étions donc 5)
⏲️ 4h

Là bas, nous avons rejoint notre capitaine de bateau. Celui-ci faisait partie des moins chers (et c’était difficile de le trouver puisque tous les capitaines ont profité de cette histoire de maintenance pour faire grimper leurs prix). Les prix varient en fonction du type de bateau. 1 ou 2 moteurs, plus ou moins rapide. Bref, plus iil va vite, plus c’est cher !

bateau privé partagé de Marisa à Wakai (Togians)
💶 300 € pour 5 personnes
⏲️ 4h

Où loger aux îles Togians ? Comment choisir son île ?

Tout dépend de ce que vous venez chercher et de ce que vous aimez. Les Togian sont situées dans le golfe de Tomini et sont composées de 56 îles volcaniques. Rien que ça !

Elles sont plus ou moins grosses et toutes ne sont pas aménagées. Les îles les plus touristiques des Togian sont: Malenge, Una-Una et Bomba. Avec un passage quasi obligatoire à Wakai, village où s’arrête les bateaux publics venant de Gorontalo.

Pour choisir l’île où se loger il est pertinent de s’intéresser aux activité envisageables une fois sur place, elles ont toutes leurs petites spécificités. Nous avons rencontré plusieurs voyageurs qui avaient opté pour dormir 2/3 jours sur différentes îles. Si nous avions eut plus de temps c’est effectivement quelque chose que nous aurions envisagé.

Revenons aux activités à ne pas manquer aux Togian 👇

Que faire dans les îles Togian ?

De la plongée sous-marine 🤿

Il y a vraiment deux spots très appréciés pour leur tombant naturel plein de coraux et de milliers de poissons et pour leur bonne visibilité: Atoll et un autre tombant dont j’ai mangé le nom mais vous le trouverez facilement sur place.

L’île la plus apprécié pour la plongée c’est Una-Una. L’eau est super claire tout autour, même sans partir en excursion plongée sous-marine il est possible de juste faire du snorkeling autour et c’est somptueux.

Les meilleurs hôtels pour loger à Una-Una:
Pristine Paradise Resort 📍Le meilleur selon l’avis des voyageurs que nous avons croisé partout à Sulawesi ! es gérant adorables, chaleureux, respectueux. Possibilité de se greffer à des activités même à la dernière minute. Les proprio prône le confort de leurs convives et cherchent à ce qu’ils se sentent comme à la maison.
Sanctum 📍Le lieu semblerait très cosy, la nourriture exceptionnelle mais attention. Tous les voyageurs que nous avons crois nous ont dit que le proprio était très irrespectueux envers sont équipe et envers les touristes sur qui il n’est pas rare de le voir hurler. Lisez bien les avis avant de choisir votre hôtel.

Il est aussi possible de plonger avec le club Araya Dive Resort 📍 situé sur l’île de Bomba. Soit en logeant là bas, soit en logeant à Poki Poki (ils ont un partenariat, un bateau vous conduira depuis Poki Poki jusqu’au club de plongée gratuitement). Vous pourrez plonger sur des spots comme Atoll, très réputé et plus accessible depuis Bomba que Una-Una.

Découvrir le Jelly fish lake

Le Jelly fish lake est situé sur l’île “Tojo Una-Una” à différencier de Una-Una. En gros, c’est la grosse île au dessus de Wakai et en dessous de Malenge. Pour y accéder il vous faudra prendre un bateau privé (ou essayer de voir avec votre hôtel si des excursions sont organisées. Je sais que c’était le cas à Poki Poki).

Pas de panique, les méduses sont inoffensives ! Le lac est très grand, l’eau y est salée et chaude. La baignade est super agréable et bien que cela puisse être impressionnant au début on prend vite confiance 🙂

Les îles touristiques les plus proches sont Wakai et Malenge, si vous voulez ne pas payer trop cher votre trajet en bateau c’est intéressant d’y dormir.

Sur l’île de Malenge on vous conseille les hôtels suivants:
Bahia Tomini Eco Resort 📍les hébergements sont assez chers mais la prestation semble unique. Il n’y a pas beaucoup de bungalows, la plage du Resort semble isolée, l’eau est d’un bleu turquoise translucide. Bref, le paradis !
Lestari Cottages 📍 à Malenge. Moins cher, beaucoup plus simple mais avec une atmosphère bien particulière à base de soirées feu de camp avec les locaux.

méduse du jelly fish lake aux îles Togian
Un moment magique !

J’avais déjà partager le contact dans l’article sur Toraja mais je vous le remets ici. Voici le numéro du capitaine qui nous a emmené de Wakai vers les différents spots mentionns ici puis jusqu’à Poki Poki sur l’île de Bomba pour un prix raisonnable.

💬 Yudin and Ifan Capitaine et assistant dans les îles Togian ☎️ WhatsApp: 0812 4177 8167 Nous avons fait appel à lui pour un tour privé dans les îles, les prix étaient corrects comparés à d’autres. Ils sont ponctuels et agréables.

Karina Beach

Juste de l’autre côté du Jelly fish lake ! Il est même possible de traverser la petite jungle pour aller d’un point à l’autre. Mêmes conseils donc pour l’hébergement si vous vous rendez aux Togians pour ces petites merveilles.

Visiter un village Bajau à Sulawesi

Bajau est le nom d’une communauté de “gipsy” de la mer, des nomades qui se sont sédentarisés depuis quelques dizaines d’années et qui se sont installés dans les îles Togian. Leurs villages sont assez atypiques, montés sur pilotis; maisons, école, édifices religieux,…

Le village Bajau le plus connu se trouve tout près de Malenge. Notre ami qui logeait à Lestari pouvait y aller à pieds depuis sont hôtel.

Trek dans la jungle, visite de petits villages

Il s’agit d’une activité qui était proposée à Poki Poki, l’hôtel dans lequel nous dormions sur l’île de Bomba. Nous ne l’avions pas fait mais nous avons eu de bons retours. Il est possible, en fonction de le saison d’apercevoir des espèces d’oiseaux rares.

D’ailleurs j’en profite pour vous parler un peu de Poki Poki. Un Resort que nous avions découvert sur Instagram grâce au retour d’expérience de voyageurs. Son tarif était attractif, et son côté isolé correspondait bien avec ce que nous voulions. L’hôtel est assez grand, il y a une dizaine de bungalows, de gammes et prix différents ce qui le rend abordable pour toutes les bourses !

L’équipe est aux petits soins, toujours souriante. La nourriture est exceptionnelle ! Et tous les jours nous avions le droit à un petit snack délicieux 🤤 Rien de mieux après une après-midi snorkelling ! Le cadre est idyllique avec de nombreux espaces où il est possible de s’isoler et de se relaxer dans un hamac par exemple. Il y a des jeux et des livres à disposition, le wifi (payant) entre 18h et 23h, comme le reste de l’électricité. Les bungalows sont décorés avec goût et les couchers de soleil depuis la jetée sont les plus beaux ! Nous avons adoré notre séjour.

Seul bémol, il y a beaucoup d’algues sur la plage qui bordent le Resort… MAIS Poki Poki met à disposition gratuitement un kayak pour traverser les algues et vous baigner là où l’eau est plus claire.

Contact de Poki Poki
☎️ WhatsApp +62 822-5903-6948
Je vous mets aussi leur site web pour voir ce qu’il vous attend 😍 https://www.pokipoki.land/
Nb: il n’y a que peu de réseau sur l’île donc pas de panique si vous n’avez pas de réponse dans l’instant. L’équipe répond toujours !

Excursions snorkelling à la journée

Snorkelling île Togian, Sulawesi, Indonésie
Sortie snorkelling avec Poki Poki

Une activité proposée par tous les hôtels j’imagine. C’était le cas à Poki Poki avec diffrentes formules (à la journée ou à la demie journée) et sur différents spots. Les prix étaient tout-à-fait abordables. Par exemple, nous avons payé 7 € pour une 1/2 journée snorkelling sur l’un des spots prisés.

Partir à la rencontre du peuple Toraja à Sulawesi

Comment se rendre aux villages Torajas depuis les îles Togian ?

Depuis l’île de Bomba nous avons pris le bâteau public afin de rejoindre Ampana. C’est notre hôtel Poki Poki qui a géré le transfert entre l’hôtel et le village le plus proche afin de prendre le bâteau.

Bâteau public de Bomba à Ampana
💶 3 € par personne
⏲️ 2h30

Ensuite, de Ampana à Rantepao il y a plusieurs options:
– aller direct (taxi ou bus + taxi)
– faire une halte à Tentena (taxi + bus de nuit)

C’est très simplifié car j’ai déjà donné toutes les informations détaillées ainsi que tous les contacts nécessaire (chauffeurs et hébergements) dans l’article A la découverte du peuple Toraja

Que faire à Rantepao ?

  • Rencontrer le peuple toraja dans les villages reculés
  • Participer à une cérémonie toraja
  • Visiter des lieux de repos pour les cercueils. Bien différents des cimetières que nous connaissons; des roches creusées afin d’accueillir des cercueils, des ossements laissés à la vue de tous, des statues en hommage aux défunts, des mausolées colorés, etc.
  • Faire un trek dans les montagnes
  • Passer une nuit (ou plusieurs) dans une homestay dans les montagnes et partager le quotidien des locaux

Plus d’informations dans l’article mentionné plus haut. Je suis certaine qu’il répondra à toutes vos interrogations !

Notre avis sur notre séjour à Sulawesi

Avant, petit bonus. Pour revenir à Makassar depuis Rantepao nous avons pris un bus de nuit. On vous file le tips aussi. C’est le gérant de notre hôtel (Sanduk Homestay) qui a organisé le transport pour nous. Plusieurs compagnies font ce même trajet et tous partent à la même heure (vers 20h30).

🚌 Bus de nuit de Rantepao à Makassar
💶 15 € par personne
⏲️ entre 8 et 10h
Nous sommes arrivés super tôt à Makassar (6h) et nous avons dû payer un supplément pour pouvoir faire le check-in de notre hôtel de bonne heure.

Revenons au sujet principal: notre ressenti sur notre séjour. Nous sommes ravis d’avoir réussi à intégrer Sulawesi à notre séjour de deux mois en Indonésie. Sulawesi est l’un de nos coups de cœur ! Culturellement riche, aux paysages diversifiés et avec une population chaleureuse. Le mix parfait, non ?

On vous recommande vivement d’aller découvrir cette île. Que vous ayez l’âme d’un aventurier ou une grande envie de farniente sur une plage paradisiaque; Sulawesi ne pourra que vous séduire ! Il faut être prêt à se creuser la tête pour organiser son voyage et ne pas avoir peur de prendre une douche froide de temps en temps, mais cela en vaut vraiment quelques petits sacrifices de confort 😉

Nous espérons que cet article vous a plu et qu’il a su satisfaire votre Kuriosité en vous apportant les informations que vous recherchiez. N’hésitez pas à rejoindre notre aventure sur Instagram et on vous dit à très bientôt, sur ce blog ou ailleurs dans le monde 🌏 Qui sait ?

LESTREKURIEUX

5 commentaires

  1. Ping :2 mois en Indonésie : notre itinéraire - Lestrekurieux

  2. SAJOUS Edouard de Bayonne

    Nous sommes à Sulawesi actuellement en particulier à Rantepao
    Nous partons prochainement pour Tentena pour tenter de rejoindre Ampana après et les Togians
    Avez vous un point de chute à nous conseiller aux Togians ? Un joli endroit pas trop touristique et pas trop cher ?
    Ça existe ?

    • Hello ! Quand nous sommes arrives nous avons dormis à Wakai, le plus grand village, car il etait deja tard. Ce n’est pas cher et peu de gens dorment là-bas mais ce n’a rien d’extraordinaire. Tous les autres endroits sur les togians où tu peux aller sont des hôtels et donc forcément touristiques. Le moins cher que l’on ait trouvé est Poki Poki. C’est calme et assez isolé, on a bien aimé même si forcément il y a des endroits encore plus paradisiaques.

  3. Cc super retour est ce faisable en juillet ? On a 3 semaines on aimerait faire le parc de tangkoko au nord

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *